La famille Sans Sucre Ajouté s'agrandit aujourd'hui avec l'arrivé de Manu, développeur .net et web actuellement au sein de la société Montabert. Au menu de ses articles les nouvelles technos, la sécurité des réseaux sociaux ainsi que le développement web et mobile. Pour son premier article il nous expose sa définition du web 3.0. Enjoy !

Le Web 3.0 ? Diantre, mais quelle est donc cette chose étrange ? Même si le patron de Google semble assez peu d'accord avec moi* , il nous faut bien l'admettre, le web 3.0 est à nos portes ou plutôt devrais-je dire à nos poches... En effet, il semble bien que l'Internet va changer, d'ici les prochaines années, dans sa conception comme dans sa fonction.

Le web 3.0 regroupe en fait plusieurs changements majeurs qui le rendent véritablement différent de ce qu'est le net aujourd'hui. Ces changements se portent sur trois points principaux :

- un changement hardware, lié à la multiplication des "mobiles devices" tels que l'Iphone
- un changement technique, principalement lié à la pénurie d'adresses internet (cf IPcalypse)
- un changement d'usage, lié aux habitudes de consommation du net et à l'arrivé du web sémantique

Pour ce premier article je parlerai principalement du premier de ces grands axes.


Qu'est-ce-qui va changer matériellement dans le web de demain ?

Je crois que la réponse la plus adaptée est "à peu près tout" ...

Je m'explique, le monde tel qu'il est actuellement a déjà intégré une multitude de technologies novatrices dans le domaine de l'extension du web sur d'autres supports. L'informatique est partout, ça on le savait bien, mais le net est partout aussi, et ça c'est moins connu.

Il existe aujourd'hui déjà des technologies permettant d'intégrer les réseaux dans à peu près n'importe quoi (voir l'image ci-contre avec un micro ondes sur Opéra).

images/uploads/dragonfly-microwave.jpg

Ces technologies sont regroupées en deux grands types :

- Les technologies passives : RFID, Datamatrix, QRCode, Surfacelink, Géo-positionnement, ..
- Les technologies actives : Iphone, Android, FlashTag, DataLink et autres fours micro-ondes intelligents

Leur but n'est résolument pas le même, les premières sont des outils passifs stockant une information, pouvant être lue, tracée et contrôlée. Hum ? Oui je sais, dit comme ça, c'est assez "Big Brother", je ne vous cacherai pas que c'est presque le cas, pour ne pas dire complétement le cas. Mais néanmoins, utilisée à des fins pertinentes et réfléchie, il s'agit là d'une technologie géniale.

Et si la prochaine fois que vous regardez une affiche de ciné, la bande annonce se lançait sur votre téléphone ? Et si le simple fait de regarder passer un bus vous indiquait ses horaires, son prochain arrêt et l'itinéraire pour s'y rendre ? Et si en lisant le journal le matin, vous pouviez avoir d'un simple geste les dernières nouvelles et les plus petits détails sur le sujet de l'article qui vous intéresse ?

Toujours pas d'accord ?

Les technologies actives sont quant a elles plus connues, même si on n'exploite pas encore toutes les possibilités. Par exemple, un fournisseur d'électroménager américain a créé il y a peu un frigo capable de garder trace de tous les produits qu'il contient, de leur état de fraicheur, et de racheter et réapprovisionner les produits manquant ou arrivant à expiration. Plutôt sympa la boite en fer, hein ? Et ça n'est là qu'une toute petite application de gestion de quelques milliers de lignes de code. Avec la puissance des processeurs actuels et l'avancée des technologies "Wireless" il y a fort a parier que ce n'est là qu'un petit avant goût de ce qui va arriver.


Et si le Web 3.0 c'était ca finalement, le Web partout, tout le temps et sur n'importe quel média ou surface ?

*Le Patron de Google a répondu à un journaliste qui l'interrogeait sur le Web 3.0: "Le web 2.0 est un terme marketing, quand au Web 3.0 vous venez de l'inventer je pense..."

Exemple de QRCode contenant ma carte de visite
images/uploads/Vcard.png

Annexe: En savoir plus sur le QRCode