Le Social Media Marketing c'est bien, on peut faire des campagnes originales, mais il y a aussi le risque que ça ne plaise pas du tout !


Le cas Air France

Le 13 Mars 2011, un ressortissant français attaque la compagnie sur Twitter, l'accusant d'augmenter les tarifs du vol Tokyo/Paris "profitant" ainsi de la catastrophe au Japon.
Les réponses d'AF mettent du temps à arriver, elles sont floues et très peu personnalisées, bref, le buzz est lancé et il faudra du temps pour oublier cette mésaventure.
Analyse : manque de réactivité et de communication pédagogique et relationnelle.

BAD BUZZ !

Le cas Nestlé

Le 17 Mars 2010, Greenpeace attaque Nestlé pour son utilisation de l'huile de palme en mettant en ligne une vidéo choc. La page Facebook de l'entreprise est alors prise d'assaut par les internautes et leurs commentaires. A noter que beaucoup de ces internautes utilisent cette image comme photo de profil :

images/uploads/killer-logo.png

Nestlé décide alors de répondre très maladroitement en invoquant leur droit à l'image et en invitant les internautes à ne pas modifier leur logo, alimentant ainsi leur mauvaise image sur Internet.
Nestlé décidera finalement de supprimer les commentaires des personnes utilisant cette image de profil, se faisant accuser de "Big Brother" au passage, puis de supprimer la fanpage Facebook.
Analyse : Très mauvais angle de communication, manque de relationnel.

BAD BUZZ !


Les cas Veet et Petit Bateau

Veet a lancé récemment une campagne de pub pour Internet, et elle choisi le décalage pour toucher sa cible. Très vite critiquée, la campagne entière est censurée, Veet rejetant les accusations de sexualisation des très jeunes filles. Vous pouvez quand même voir la vidéo ici et vous faire votre propre idée !
Petit Bateau a sorti une ligne de body pour bébé confortant de vieux clichés sur les sexes.

images/uploads/6a00e0098cd71e883301538f304ad2970b-800wi.jpg

Accusé de sexisme, la fanpage Facebook de Petit Bateau se retrouve remplie de commentaires parodiant les bodys. La réponse tardive de l'entreprise sera l'ouverture d'un canal de discussion sur Facebook.
Analyses : Les deux entreprises semblaient mal partis pour sortir de ces crises, mais elles en ont finalement profité en augmentant leur visibilité. A savoir : Les commentaires des internautes étaient surtout humoristique, laissant les deux entreprises plutôt tranquille sans commentaires assassins. Le bad buzz n'est-il finalement qu'un buzz ?

LOL BUZZ !

Le cas Orange UK

Pendant 4 jours, la firme a proposé sur Twitter d'utiliser le hashtag #singintweetagrams, permettant aux tweets sélectionnés d'être chantés, puis renvoyés à l'auteur ! On peut en écouter ici.
Analyse : Une campagne originale, participative et bon marché, c'est un succès !

COOL BUZZ !

Le cas Kogi Korean BBQ

Kogi Korean BBQ est un vendeur ambulant de tacos. Mais qu'a t-il pu bien faire pour se retrouver dans un article traitant du Social Media Marketing ?! Et bien c'est simple, le vendeur ambulant communique sa localisation grâce à Twitter et ses tweets géolocalisés. La première fois, 10 personnes se sont présentées devant le modeste camion. Aujourd'hui ce sont plus de 22 000 followers qui attendent les tweets localisés, et entre 300 et 800 personnes se présentent devant le camion à chaque tweet ! Success story !
Analyse : basé à Los Angeles ou Twitter est très répandu, ce vendeur a su utiliser les fonctionnalités de Twitter pour démarcher (beaucoup) plus de clients qu'il ne lui au faut !

COOL BUZZ !


Si vous avez raté les 4 autres articles de ce dossier :
1/ Entreprises, pourquoi utiliser les réseaux sociaux ?
2/ Comment faire du Social Media Marketing, et avec quoi ?
3/ Les outils pour une bonne utilisation de Twitter.
4/ Avoir une bonne utilisation de Facebook.