Nous sommes le lundi 25 juillet 2011 (petit retour en arrière), et cette semaine c'est Vincent qui est en vacances bien méritées. Comme tous les matins je consulte mes mails. Je vois celui d'un client, puis celui d'un deuxième, une demande de devis et enfin une alerte Google. Je m'arrête sur l'alerte Google que voici :

images/uploads/creation_site_internet_dijon.png

Belote

Je m'attends à tomber sur le site d'une nouvelle agence ou d'un nouvel auto-entrepreneur dijonnais. Pourtant, ce que je découvre est bien loin de tout cela ?

images/uploads/plagiat.png

Pour mieux comprendre, je vous propose un petit jeu des 7 différences :

images/uploads/jeux7differences.jpg

Je tiens à préciser que le site du chef n'est pas une filiale ou une branche de Catapulpe même si on peut voir sur le screen ci-dessous que nous sommes les contacts du site... !

images/uploads/contact.jpg

On rigole (un peu jaune) lorsqu'on retrouve les sites de nos clients dans les réalisations, accompagnés du descriptif « sous-traitance pour Catapulpe ».

images/uploads/papilles_sous_traitance.jpg

On rigole un peu plus quand on retrouve nos identifiants Webmaster Tools (l'outil Google pour les webmasters) dans le code source du site. Ce service permet notamment de désindexer complétement un site de Google, le mettre en mode fantôme si vous préférez ! Pour halloween c'est pas mal non !?

On a surtout beaucoup aimé la phrase : « En travaillant avec notre agence vous n'avez aucune surprise » (cf accueil, paragraphe les bons ingrédients) !

Bref, vous l'aurez compris nous nous sommes fait « aspirer » notre site, comme on dit dans le jargon !

« Et après... ? »

Après avoir galéré un moment à retrouver le propriétaire du nom de domaine (celui-ci était anonyme et l'hébergeur du site n'a pas pu nous renseigner) on s'aperçoit finalement qu'il s'agit du gérant d'une agence web parisienne.

Pour un professionnel censé connaitre le droit d'auteur c'est effrayant, c'est même pire qu'halloween. On n'ose même pas imaginer ce qu'il propose à ses clients...

Les curieux vont être déçus, on ne donnera pas l'adresse du site de ce prestataire. Rien qu'avec le nom, vous avez assez d'indices. Le but n'étant pas de dénoncer mais d'informer sur ces pratiques de plus en plus courantes sur le web.

De toute façon le site est bizarrement devenu inaccessible une demi-heure après l'envoi de notre mail bien salé. Le site a aujourd'hui complétement changé (peut-être un design repiqué autre part qui sait...).

Pour les joueurs vous pouvez toujours tenter de retrouver la nouvelle version du site, vous gagnerez peut-être un superbe GIF animé bicolore aux couleurs de Catapulpe !

Rebelote

Vendredi dernier, en consultant les stats de l'hôtel Franklin, on tombe sur une page du site que l'on ne connaissait pas encore.

images/uploads/franklin_stats.jpg

Première réaction cette fois-ci, on se dit que le site s'est fait pirater. Ni une ni deux on va sur notre navigateur préféré. On lance le site du Franklin et on rentre l'url de la page suspecte ( / riad-amssaffah-chambre 1.htm ). Rien de louche, la page n'existe pas... Normal on ne l'a jamais créée !

On change donc de tactique, un petit coup de Google et on tombe la dessus.

[Edit du 16/11/11]
Le site n'est aujourd'hui plus accessible voici donc une image du site tel qu'il l'était avant cette date :

images/uploads/plagiat2.jpg

Le site est apparemment signé par nos amis de la Jungle, ce qui nous met tout de suite la puce à l'oreille quand on connait un peu leurs références (Indochine, Mylène Farmer, Eddy Mitchell,...).

On vous laisse maintenant jeter un coup d'oeil sur le site de l'hôtel Franklin.

images/uploads/franklin2.jpg

On pourrait vous refaire le jeu des 7 différences mais vous avez sûrement compris. Le site de notre client s'est fait aspiré à son tour.

Une fois de plus, les auteurs sont tellement mauvais qu'ils ont laissé nos identifiants permettant de suivre les statistiques du site. C'est pour ça qu'on a vu apparaitre la page riad-amssaffah au beau milieu des stats du Franklin.

En se renseignant un peu sur Google on se rend compte qu'on n'est pas les seules victimes : en effet on tombe sur un post d'Alsacréations qui a été confronté au même problème avec son site d'agence.

Le 10 de ders

On connaissait bien le plagiat de textes mais nous n'avions encore jamais été confrontés à des cas comme ceux-là.

On est d'accord que toute création s'inspire d'une autre, surtout dans ce domaine. Il existe cependant une limite entre inspiration et « aspiration » !

Messieurs les plagiaires, utilisez donc des designs pré-faits (templates), c'est fait pour ça ! Parce que copier n'est pas jouer, et dans ce monde tout se sait.

Sinon promis le prochain article sera plus court. Ce sera peut-être même une vidéo, et made in Catapulpe/ChapetHill s'il vous plait ! Stay tuned...


Liens connexes :

http://www.lajungle.fr/
http://blog.axe-net.fr/duplicate-content-plagiat/
http://95pourcent.fr/2010/01/11/webdesigner-plagieur/