Les derniers blocs disponibles d'adresses IP en version 4 ont été alloués la semaine dernière à la région Pacifique/Asie ( rapport à l'appétit chinois en matière de connectivité ) et on assiste depuis le début de l'année à une véritable cascade d'annonces pour ce qui semble être un tournant majeur dans l'histoire de l'Internet et des communications.

Nous connaissons dorénavant la réponse à cette pénurie : un test grandeur nature, mondial de l'Ipv6, le World Ipv6 Day, qui se déroulera le 8 juin de cette année.

Qui participe à cette journée ? Tout le monde, qu'on en soit conscient ou pas, la journée du 8 juin sera spéciale pour un bon nombre d'internautes. Cette journée étant soutenue par l'Internet Society, un regroupement d'entreprises oeuvrant sur le web, on pourra compter des groupes tels que Microsoft, Yahoo, Google, Facebook, de nombreux hébergeurs ( dont le français OVH et ses 2 millions de sites ) à diffuser leurs données grâce à l'Ipv6 depuis les serveurs initiaux jusqu'à l'utilisateur final comme vous et moi !

Le nombres d'acteurs du web participant à cette opération grandissant chaque semaine, il est très probable que la grande majorité du réseau transite via Ipv6 le 8 juin, le but étant de mettre en avant ce protocole, le tester et effectuer les changements nécessaires aux infrastructures avant de subir un vrai cyber black-out.

Internet étant indispensable aujourd'hui à un bon nombre d'activités, les inquiétudes sont nombreuses et grandissantes, même pour une seule journée. Pour passer ce 8 juin sans soucis, il vous faudra au minimum un windows XP SP2 (mis à jour) ou équivalent Mac et GNU/Linux. Mais il faudra aussi que tous les relais entre vous et le serveur que vous visitez soient compatibles Ipv6, le serveur hébergeant le site que vous visitez étant le premier et votre ordinateur le dernier ! Il faut donc que les FAI français fassent partie de ce World Ipv6 Day, puisqu'ils font partie de ces relais. Un des derniers obstacle à un surf de qualité sera la compatibilité de votre routeur, ou votre « box » !

L'Internet Society souhaite que tout le monde soit prêt pour un passage à l'Ipv6 au 31 mai 2011, mais seulement 0,2% des utilisateurs disposent d'une connexion Ipv6 « native », ce qui laisse présager un chantier énorme sur les réseaux pour garantir un Internet viable et robuste pour les décennies à venir ?

Certains experts comparent cet évènement au bug de l'an 2000 ! Un petit rappel : avant 2000, les entreprises qui étaient présentes su le web cryptaient leurs données grâce à des algorithmes ne comportant que 2 chiffres pour l'année, la plupart de ces entreprises ont donc dû travailler sur ce problème dans l'urgence.

Reste qu'un manque de communication sur ce sujet se fait ressentir pour la plupart des acteurs, une campagne d'information de la part des FAI par exemple serait la bienvenue, ainsi qu'une plus grande couverture des médias classiques ( en 2000, le bug a été évoqué seulement quelques mois avant la date fatidique ). Si le sujet vous inquiète, ou s'il vous intéresse tout simplement, n'hésitez pas à demander conseil à votre FAI, et à notre ami Google qui a réponse à tout ou presque ! Vous pouvez aussi visiter ce site.

Sources : Slashdot, PCInpact, Internet Society